Santé & Beauté

Pourquoi vous devriez scanner votre salle de bain

Produits salle de bain

La curiosité est un vilain défaut, dit-on. Mais c’est bien par ce que je suis curieuse que je me suis lancé le défi de faire le tri dans mes produits « cosmétiques ».

Et ceci pas uniquement pour jeter ceux qui sont périmés. Je souhaite plutôt vérifier si ceux avec lesquels je me lave, je me frotte, je me brosse, sont réellement bons pour mon corps et ma santé comme le martèlent les fabricants à coup de pub, plus attrayantes les unes que les autres.

Pourtant les émissions télé et les articles de presse ne manquent pas pour nous dire oh combien les produits que nous utilisons au quotidien sont remplis d’ingrédients nocifs.

Comme je l’avais déjà fait pour mes produits alimentaires (voir ici l’article sur Yuka), je voulais en avoir le cœur net.

C’est donc avec mon téléphone portable en main et pour l’occasion l’application gratuite QuelCosmetic éditée par UFC – Que Choisir que je scanne les différents produits présents.

Oups !

Même en étant très attentive à ce que j’achète, je me doutais bien que tout ne serait pas rose, mais là j’y vois beaucoup trop de rouge à mon goût. Entre les produits, souvent de marques réputées, que je pensais bons qui s’avèrent bourrés d’ingrédients irritants, de conservateurs toxiques, de perturbateurs endocriniens voire cancérogènes et ceux qui, au contraire, m’ont étonnée par leur bonne note, j’y perd mon latin. La contrariété a été à son maximum au moment du scan du dentifrice de mon fils, spécial 1 à 6 ans.

Principe de notation des produits :

Chaque produit est noté pour son risque dans 4 catégories de personnes.

La note de chaque produit va de A (vert – aucun risque identifié à ce jour), B (jaune – risque limité), C (orange – risque moyen) à D (rouge – risque significatif).

Une indication signale également la présence d’allergènes.

Notation et catégories

Découvrez ci-dessous 2 de mes résultats inquiétants

  • Crème pour le visage : c’est juste ce que je mets sur mon visage tous les jours !
BB crème
  • Dentifrice pour enfant 1 à 6 ans : et ce que mon fils met dans sa bouche 3 fois par jour !
Dentifrice enfant

Une petite explication rapide de ces ingrédients à risque :

  • SODIUM LAURYL SULFATE : essentiellement exploité comme tensioactif (qui permet aux corps gras de la formule de se disperser dans l’eau), c’est un irritant bien connu.
  • CYCLOPENTASILOXANE : cet émollient (ingrédient utilisé pour adoucir la peau) a montré des propriétés de perturbation endocrinienne.
  • ETHYLHEXYL METHOXYCINNAMATE : filtre anti-UV. Les recherches sur cet ingrédient ont démontré in vivo une perturbation des œstrogènes et de la fonction thyroïdienne.
  • BHT : agent antioxydant qui semble être un perturbateur endocrinien (et potentiellement cancérogène) tout comme le BHA qu’il remplace fréquemment.
  • BENZYL ALCOHOL / LIMONENE : provient des parfums et conservateurs incorporés dans les formules. Ces molécules sont susceptibles de provoquer des réactions allergiques.

Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ?

Voilà, tout ça n’est pas très rassurant et me force à agir. Je vous conseille de faire également le test chez vous, juste pour voir.

Pourtant, ce n’est pas parce qu’un produit d’une marque est à risque que tous les produits de cette même marque sont mauvais. L’application propose déjà des produits de substitution qui ne présentent pas de risques pour la santé mais s’agissant des mêmes industriels, les méthodes de fabrication sont identiques, les emballages sont toujours en plastique, la pollution générée est traitée de la même manière, etc. …

Comme je ne me sens pas encore prête à tout chambouler, je ne vais pas me lancer dans la fabrication maison de mes produits cosmétiques. Mais sachez que cela est tout à fait possible.

Me voilà partie à la recherche de produits de remplacement pour … toute ma salle de bain, en fait !

  • Savon et gel douche
  • Shampoing
  • Baume à lèvre
  • Déodorant
  • Dentifrice
  • Crème pour le visage
  • Etc …

Si c’est pour remplacer mes produits alors autant aller plus loin dans le raisonnement et chercher les meilleurs produits, les plus naturels et dont la fabrication respecte davantage l’environnement.

Avant de se lancer, fixons les critères (plus ou moins réalistes je dois l’avouer) :

  • Que les produits soient sains : tant qu’à faire. C’est quand même le but initial. Je privilégie donc les produits à base d’ingrédients naturels, bio et parfois éthiques.
  • Zéro-déchets (ou à peu près) : je ne veux plus de produits en emballage plastique. Si vraiment il n’est pas possible d’avoir un produit sans emballage, par ici le verre, le carton voire l’inox. Et fini aussi les sprays remplis de gaz.
  • Produits locaux : il existe bon nombre d’artisans en près de chez moi. Si je peux, j’irai acheter mes produits sur place ou en tout cas au plus près de chez moi. Ceci génèrera moins de transport et est plus respectueux de l’environnement.

Bien sûr, cette liste n’engage que moi et il existe bien d’autres critères qu’on peut prendre en compte. L’idée n’est pas de trouver les produits parfaits (au risque de ne jamais les découvrir), mais d’en trouver qui soient en accord avec ma nouvelle envie de vivre.

Sur ce, je vous laisse faire votre propre test et, pour ma part, je pars à la recherche de mes nouveaux meilleurs amis cosmétiques.

Je vous ferai part de mes découvertes et choix dans un prochain article.

Si vous êtes déjà passé à l’étape suivante, et que vous avez sélectionné vos nouveaux produits, n’hésitez pas à nous laisser un petit message en commentaire.

Laisser un commentaire